Téléchargements

Staline, Truman et la capitulation du Japon

La course à la victoire
Première édition

Préface de Pieter Lagrou
Traduit par Michèle Mat

Cet ouvrage est consacré aux derniers mois d’un conflit qui confronta les États-Unis, l’Union soviétique et le Japon. Lire la suite

« C’est donc une histoire sans héros ni vrais scélérats non plus – juste des hommes. La fin de la guerre du Pacifique fut en dernière analyse un drame humain dont la dynamique fut déterminée par les caractéristiques très humaines des participants : l’ambition, la peur, la vanité, la colère et les préjugés Ainsi se termine l’ouvrage de Tsuyoshi Hasegawa consacré aux derniers mois d’un conflit qui mit aux prises trois acteurs : les États-Unis, l’Union soviétique, souvent négligée par les historiens qui ne lui réservent d’habitude qu’un rôle secondaire, et le Japon.

Grâce à ses connaissances linguistiques exceptionnelles et à un examen minutieux des archives américaines, russes et japonaises, Hasegawa déconstruit sans complaisance les mythes accrédités par les histoires « nationales » d’un des épisodes les plus dramatiques du siècle dernier et dénoue un à un les fils de l’intrigue complexe qui aboutit au largage de la bombe atomique sur Hiroshima et à l’entrée en guerre de l’URSS. Pourquoi Truman et Staline refusèrent-ils de transiger sur l’exigence de capitulation sans conditions imposée au Japon ? Pourquoi les Japonais s’accrochèrent-ils si longtemps à l’espoir vain d’une médiation soviétique pour mettre un terme à la guerre ? Pourquoi Hirohito décida-t-il d’imposer sa « décision sacrée » d’arrêter la guerre à son gouvernement et à son armée ? Le Japon aurait-il fini par capituler sans la bombe atomique ?

Telles sont quelques-unes des questions abordées dans un ouvrage passionnant où Hasegawa réussit le pari d’allier la rigueur de l’historien à un indéniable talent de narrateur.


Livre broché - En français 25,00 €
Info Acheter cet ouvrage sur le site de notre partenaire

Spécifications


Éditeur
Éditions de l'Université de Bruxelles
Auteur
Tsuyoshi Hasegawa,
Préface de
Pieter Lagrou,
Traduit par
Michèle Mat,
Collection
Histoire
ISSN
2033866X
Langue
français
Catégorie (éditeur)
> Histoire
BISAC Subject Heading
HIS037070 HISTORY / Modern / 20th Century
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3377 HISTOIRE
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Histoire : événements et sujets particuliers

Livre broché


Date de publication
03 mars 2014
ISBN-13
978-2-8004-1559-8
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 352
Code interne
1559
Format
160 x 240 x 18 cm
Poids
622 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


avatar

Compte rendu

- Les recensions de l'Académie des sciences d'outre-mer.
Source
Jacques Frémeaux
"Ce livre, traduction d'un ouvrage publié en anglais en 2005, est une excellente étude d'histoire des relations internationales. À partir de sources américaines, russes et japonaises, l’auteur s’efforce avec succès de reconstituer jour après jour, parfois heure par heure, l’ensemble de négociations et de contacts qui ont conduit au lâcher des bombes atomiques, suivi de la capitulation inconditionnelle du Japon. La précision des détails est mise au service d’une mise en perspective d’ensemble."

avatar

Compte rendu

Source
Grégoire Sastre
https://www.cairn.info/revue-cahiers-jaures-2014-4
"Les raisons ayant amené à la capitulation du Japon restent sujettes à des interprétations diverses et partisanes. L'ombre de la bombe atomique plane évidemment sur cette question. Son usage sur Hiroshima et Nagasaki et l'horreur que connurent ses victimes furent-elles vraiment les seules raisons de la capitulation japonaise ? Fut-elle le seul moyen d’éviter la mort de dizaines de milliers de soldats américains sur les plages de l’île de Kyushu ? L’unique but était-il d’obtenir cette capitulation sans conditions du Japon chère à Roosevelt et à Truman ou fut-elle aussi un avertissement envers l’Union soviétique de Staline ainsi qu’un pas de plus vers l’antagonisme bipolaire qui se dessinait déjà entre les deux superpuissances ?

avatar

Compte rendu

Source
Constance Sereni
https://www.cairn.info/article.php?ID_ARTICLE=VIN_
"La publication de cet ouvrage a suscité de nombreux débats au sein de la communauté des historiens, alors même que le livre accumulait les récompenses tant aux États-Unis qu'au Japon. Cette controverse ne doit pas surprendre au vu de son ambition : présenter un tableau de la fin de la guerre au Japon qui prenne en compte de manière égale les débats au sein du gouvernement japonais, les ambitions de Staline et les intérêts de Truman. La question à laquelle Tsuyoshi Hasegawa se propose de répondre appartient aux plus grandes controverses du 20e siècle : comment fut fait le choix de recourir aux bombes atomiques. L'argument généralement utilisé pour justifier les bombardements de Hiroshima et de Nagasaki est que le Japon n’aurait jamais accepté de capituler sans ce double choc, Truman aurait fait ce choix pour épargner la mort de nombreux soldats américains. Or ici, Hasegawa livre une tout autre interprétation : il veut démontrer que c’est l’entrée en guerre de l’URSS plus que les bombes atomiques qui a précipité la défaite du Japon.

avatar

Compte rendu

- 'Japon, fin de partie', L'Ours, 439, p. 7. 1 juin 2014
Source
Sylvain Boulouque
"Tsuyoshi Hasegawa livre une passionnante analyse du second conflit mondial, décentrée sur sa partie orientale."

Sommaire


 

PRÉFACE | Pieter LAGROU
INTRODUCTION. – Le sprint final
Une histoire internationale
Le kokutai : définir la nation japonaise
Les aveugles et l'éléphant
CHAPITRE I. – Les relations triangulaires et la guerre du Pacifique
Le Japon envahit la Mandchourie
La conclusion du pacte de neutralité
Le passage à l’apaisement
Roosevelt exige une capitulation sans conditions
Staline promet d’entrer en guerre contre le Japon
La chute de Tojo
Staline marchande avec les États-Unis
Le dilemme du pacte de neutralité
Les trois Grands à Yalta
Les plans de défense ultime du Japon
MacArthur réclame l’entrée en guerre des Soviétiques
Le projet Manhattan
CHAPITRE II. – Staline, Truman et Hirohito face à de nouveaux défis
Suzuki arrive au pouvoir
Truman devient président
Les pressions pour revoir la capitulation sans conditions
Les Soviétiques évaluent la nouvelle situation
L’armée japonaise préconise la neutralité soviétique
Les propos musclés de Truman à Molotov
Déterminer les cibles des bombes atomiques
La réaction à la défaite allemande
La politique des six Grands à l’égard de l’Union soviétique
Le fiasco du prêt-bail
Renégocier l’accord de Yalta
Grew essaie de modifier la capitulation sans conditions
Hopkins va à Moscou
Staline se prépare à la guerre contre le Japon
CHAPITRE III. – Décisions pour la guerre et pour la paix
Hirota rencontre Malik
Le Japon recherche la médiation de Moscou
Stimson, Grew et Forrestal redéfinissent la capitulation sans conditions
Le plan de Kido pour mettre un terme à la guerre
Truman approuve l’opération Olympic
Hirohito cherche à obtenir la médiation de Moscou
Le projet d’ultimatum de Stimson au Japon
Le Politburo décide de partir en guerre
Stimson soumet une note à Truman
Hirohito désigne Konoe comme envoyé spécial à Moscou
Les services de renseignement américains et les interceptions Magic
Staline négocie avec T. V. Soong
CHAPITRE IV. – Potsdam : le tournant
Les Américains reçoivent les déchiffrements Magic
La première entrevue de Truman et Staline
La conférence de Potsdam commence
Magic continue à intercepter les télégrammes japonais
Les JCS modifient le projet de Stimson
Stimson reçoit le rapport de Groves
Truman parle à Staline de l’« arme »
Truman lance la proclamation de Potsdam
Staline réagit à la proclamation de Potsdam
La déclaration « Mokusatsu » de Suzuki
Les interceptions Magic après l’ultimatum de Potsdam
La réaction de Chiang Kai-shek à la proclamation de Potsdam
CHAPITRE V. – Les bombes atomiques et l’entrée en guerre des Soviétiques
Les États-Unis larguent la bombe atomique sur Hiroshima
Le Japon réagit à la bombe d’Hiroshima
Staline réagit à la bombe d’Hiroshima
Staline reprend les négociations avec Soong
Moscou déclare la guerre au Japon
Harriman rencontre Staline
Truman réagit à l’entrée en guerre des Soviétiques
Le Japon réagit à l’entrée en guerre des Soviétiques
Fat Man est largué sur Nagasaki
Les six Grands dans l’impasse
Le parti de la paix fomente un complot
Hirohito prend la première « décision sacrée »
CHAPITRE VI. – Le Japon accepte la capitulation sans conditions
Truman rejette l’acceptation conditionnelle du Japon
L’empereur et l’opinion publique américaine
Moscou réagit à la réponse du Japon
Le parti de la guerre japonais lance une contre-attaque
Les États-Unis attendent la réponse du Japon
Le Japon reste dans l’impasse
La seconde intervention de Hirohito
Les insurgés s’emparent du palais impérial
Hirohito annonce la capitulation
CHAPITRE VII. – Tempête d’août. La guerre soviéto-japonaise et les États-Unis
L’opération soviétique en Sakhaline du sud
Staline ordonne l’opération sur les Kouriles
La bataille de Shimushu
Les États-Unis réagissent aux opérations soviétiques
Truman et Staline s’affrontent sur l’ordre général n° 1
L’ordre de Staline d’occuper Hokkaido et les Kouriles du sud
Staline répond au message de Truman
Les chefs américains réagissent à l’opération soviétique sur les Kouriles
La mystérieuse demande de Vychinski
Les Américains préparent la capitulation du Japon
Truman et Staline continuent à se disputer
Staline ordonne les opérations sur les Kouriles du sud
Le Japon signe la capitulation
L’opération sur les Kouriles se poursuit
CONCLUSION. – Que penser des routes qui ne furent pas empruntées ?
Héritages
      La bombe dans la mémoire américaine
      Le passé stalinien
      La mythologie de la victimisation et le rôle de Hirohito
Notes
Note sur la translittération et l’orthographe
Liste des abréviations
Liste des cartes
Remerciements
Index