Téléchargements

Le postcommunisme dans l'histoire


Première édition

Adoptant une démarche pluridisciplinaire, cet ouvrage propose une approche historique du postcommunisme. Il cherche à définir les changements intervenus depuis les années 1990 dans les pays qui étaient des États de type soviétique en Europe centrale et orientale. Lire la suite

Depuis la disparition des États de type soviétique en Europe centrale et orientale, les travaux sur les voies de sortie du communisme se sont multipliés en sciences sociales. Cet ouvrage entend inscrire le postcommunisme dans l'histoire afin de comprendre la nature spécifique et les modalités particulières des changements intervenus dans ces pays depuis les années 1990.

Il s’agit de montrer que l’histoire n’est pas un "poids", voire un obstacle au changement, mais au contraire un élément de celui-ci et un moyen d’en penser les spécificités. Réciproquement l’analyse précise des voies de sortie du communisme peut devenir un moyen de comprendre, autrement certains fonctionnements des sociétés et régimes politiques communistes. L’ensemble des textes réunis dans ce livre ont en commun de s’interroger sur la manière dont le passé peut être constitué en ressource, dans la construction des représentations (mémoire, nostalgie) des acteurs comme dans celle de leurs pratiques politiques et sociales quotidiennes. La contextualisation précise des phénomènes étudiés est alors nécessaire pour identifier ce qui change vraiment.

Par ailleurs, certains discours tendent aujourd’hui à considérer que le processus de passage du plan au marché serait terminé avec l’entrée de certains de ces pays dans l’Union européenne et qu’il conviendrait désormais d’envisager leurs évolutions sous l’angle des réformes. Un tel point de vue ne fait-il pas courir le risque d’invalider systématiquement l’hypothèse que le communisme ait pu produire des effets durables ? Le présent de ces pays ne peut être pensé qu’à la lumière de leur passé communiste : seule une telle posture permet de comprendre le rapport, souvent contradictoire que les populations de ces pays entretiennent avec ce passé mais aussi la diversité des situations nationales.

Pour apporter des réponses à ces questions, l’ouvrage adopte une approche pluridisciplinaire. Les auteurs proviennent de différentes sciences sociales : anthropologie, géographie, histoire, sciences politiques, sociologie. Ils ont croisé des objets sur des terrains déjà intégrés à l’Union européenne : République tchèque, Pologne, Hongrie, Allemagne de l’Est ou plus éloignés Roumanie, Bulgarie, Russie et Ouzbékistan.


Livre broché - En français 19,00 €
Info Acheter cet ouvrage sur le site de notre partenaire

Spécifications


Éditeur
Éditions de l'Université de Bruxelles
Édité par
Sandrine Kott, Martine Mespoulet, Antoine Roger,
Contributions de
Muriel Blaive, Ioana Cîrstocea, Sandrine Devaux, Gàbor Erőss, Jérôme Heurtaux, Béatrice Von Hirschhausen, Sandrine Kott, Cécile Lefèvre, Martine Mespoulet, Guillaume Mouralis, Boris-Mathieu Petric, Stéphane Portet, Nadège Ragaru, Antoine Roger, Laure de Verdalle,
Collection
Science politique
ISSN
13786571
Langue
français
Catégorie (éditeur)
> Histoire
Catégorie (éditeur)
> Science politique
Catégorie (éditeur)
> Sociologie & Anthropologie
BISAC Subject Heading
HIS032000 HISTORY / Russia & the Former Soviet Union
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3377 HISTOIRE
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Histoire : événements et sujets particuliers

Livre broché


Date de publication
28 août 2006
ISBN-13
978-2-8004-1380-8
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 216
Code interne
1380
Format
160 x 240 x 17 cm
Poids
385 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


Introduction. – Faire de l'histoire pour penser le changement | Sandrine KOTT, Martine MESPOULET
PREMIÈRE PARTIE – Émergence d’une expression partisane et associative
Introduction. – Éclairages comparatifs sur le désencastrement des activités partisanes, syndicales et associatives | Jérôme HEURTAUX & Antoine ROGER
Savoir et pouvoir politique. Le rôle des scientifiques dans la constitution des ministères de l’Environnement en Tchécoslovaquie (1989-1992) | Sandrine DEVAUX
Le changement de régime au prisme des usages politiques du droit 1989 et l’entrouverture de la compétition politique en Pologne | Jérôme HEURTAUX
Quelques remarques sur les échanges de services et l’appropriation de l’ordre politique en Bulgarie communiste | Nadège RAGARU
Du communisme au postcommunisme. Mutations du clientélisme politique en Ouzbékistan | Boris-Mathieu PETRIC
DEUXIÈME PARTIE – Héritages et mutations économiques et sociales
Introduction. – Héritages et mutations | Martine MESPOULET
Comédiens-entrepreneurs dans les nouveaux Länder allemands. La création de structures théâtrales entre héritages et mutations | Laure DE VERDALLE
Aux origines « socialistes » de la flexibilité du rapport salarial dans la Pologne contemporaine (1970-2004) | Stéphane PORTET
L’aide sociale dans la Russie des années 1990-2000 : les entreprises, les municipalités et leurs (bons) pauvres. Un aspect de l’évolution de la protection sociale russe | Cécile LEFÈVRE
Trajectoires de décollectivisation en Roumanie. Questionner les héritages à partir des différences géographiques | Béatrice VON HIRSCHHAUSEN
TROISIÈME PARTIE – Les ressources du passé
Introduction. – Des ressources du passé au passé comme ressource | Sandrine KOTT
Présences du passé dans les engagements contemporains pour la cause des femmes en Roumanie | Ioana CÎRSTOCEA
Cinéma et histoire en Hongrie. Quinze ans d’anticommunisme et de nostalgie | Gábor ERŐSS
Nostalgie et mémoire collective du communisme en République tchèque. Les enseignements d’une enquête | Muriel BLAIVE
La RDA en procès (1949-2004). Genèses d’une épuration | Guillaume MOURALIS
Conclusion | Sandrine KOTT, Martine MESPOULET
Liste des auteurs

Extrait


Introduction