Downloads

Les salariés à l’épreuve de la flexibilité


First Edition

Qu’est-ce qui pousse les salariés à travailler sans limites, à dépasser leurs horaires ou à se contenter d’un temps de travail réduit ? C’est qu’ils n’ont pas le choix. Cet ouvrage se penche sur cette « flexibilité » qui est tant valorisée dans le travail aujourd'hui. Read More

Après avoir fait ses heures, tôt le matin, une « technicienne de surface » se repose dans le vestiaire en attendant les quelques heures en plus que son chef d’équipe lui a promises. Un cadre se surprend le dimanche soir à consulter ses courriels pour planifier sa semaine. Une infirmière en repos compensatoire est rappelée pour remplacer une collègue absente. Une étudiante, pensant décrocher un job de vacance, n’obtient que des missions d’intérim ponctuelles au moment des soldes. Un « opérateur » de l’industrie automobile devra moduler son temps de travail, et faire jusqu’à 48 heures par semaine, selon les fluctuations de la production…

Ce qui compte avant tout c’est la flexibilité de l’organisation du travail. De fait, les temps ont changé depuis l’époque où des emplois stables, inscrits dans des horaires collectifs, assuraient une synchronisation de tous les temps de la vie sociale. Aujourd’hui, les variations du temps de travail sont banalisées, et le temps libre réservé à la vie familiale et personnelle est envahi par le travail.

C’est à travers l’expérience de salariés − ouvrières du nettoyage, infirmières hospitalières et cadres de la banque − que sont mis en évidence des modes différenciés de consentement à la disponibilité temporelle, dans lesquels la préservation de l’emploi, l’attachement aux valeurs professionnelles et les perspectives de carrière jouent un rôle décisif. Des modes contrastés d’organisation du travail et d’usage du temps vont ainsi apparaître comme une des clés de compréhension de la segmentation sociale et sexuelle de l’emploi.


Paperback - In French 23.00 €
Info Purchase this book on the website of our partner

Specifications


Publisher
Éditions de l'Université de Bruxelles
Author
Esteban Martinez,
Collection
Sociology and Anthropology
ISSN
25935895
Language
French
Publisher Category
Publishers own classification > Sociology & Anthropology
BISAC Subject Heading
SOC041000 SOCIAL SCIENCE / Essays
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: Sociology: work and labour

Paperback


Publication Date
08 February 2010
ISBN-13
978-2-8004-1471-3
Extent
Main content page count : 248
Code
1471
Dimensions
160 x 240 x 15 cm
Weight
416 grams
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


Introduction
PREMIÈRE PARTIE – L’économie des disponibilités de temps
CHAPITRE I. – Le travail et les temps sociaux
La formation du temps de travail
    Du temps sacré de l’Eglise au temps des marchands
    La mesure du travail par le temps
    L’économie de temps et le travail salarié
La pluralité des temps
    Les cadres temporels de la vie sociale
       Les composantes du temps social
       Usages du temps et rythmes socio-temporels
       Le prisme des échelles de temps
    L’expérience sociale du temps
La pression du travail sur les temps de la vie quotidienne
    Les ressorts temporels de l’efficacité organisationnelle
    L’illusion de la réduction du temps de travail
CHAPITRE II. – La mobilisation flexible des travailleurs
La régulation du temps de travail en Belgique
    La transformation du mode de régulation du temps de travail
       L’économie du dispositif légal
       La flexibilité du temps de travail
       a) Extension des dérogations dans le cadre de la loi organique sur le travail
       b) Une loi « autonome » pour les nouveaux régimes de travail
       c) La flexibilité spécifique du travail à temps partiel
       Les caractéristiques de la norme temporelle flexible
    L’action publique sur les flux de main-d’œuvre
       Les temps de la vie professionnelle
       Le temps partiel banalisé par les politiques de l’emploi
       Le temps de l’emploi
       Institutionnalisation des transitions et conditions de travail
    La réduction collective du temps de travail
    La norme juridique flexible
Les organisations flexibles du travail
    Les supports organisationnels de la flexibilité
       Les restructurations de l’entreprise
       Accentuation des contraintes marchandes
       Autonomie sous contrôle
    Un « autre » temps industriel
    Le temps des services
    Le modèle de la relation de service
       Une forte sensibilité aux temporalités des destinataires du service
       Disponibilité temporelle du service et recherche d’avantages compétitifs
       Un rapport singulier à l’espace de travail
       Co-existence d’une logique administrative et d’une logique relationnelle
    Le modèle de la mise à disposition de travailleurs
          Un rapport à l’emploi incertain
          Une relation d’emploi triangulaire
          Une disponibilité temporelle peu valorisée
    Le paradigme du temps des services
CHAPITRE III. – Les disponibilités de temps
Le marché du travail des disponibilités de temps
    La disponibilité de temps comme alternative à la qualification
    La disponibilité de temps comme un service
    Au-delà du temps de travail
       Disponibilité au travail et effectivité du travail
       Vers un temps de travail forfaitaire
Les normes temporelles de travail
    La norme temporelle fordienne
    Caractérisations de la norme temporelle flexible
       Temps négociés et référentiel patronal
       Temps protégé flexible et temps de la subsistance
       Norme flexible autonome et norme flexible hétéronome
          Un régime temporel flexible basé sur le « temps choisi annualisé »
       Polarisation des normes temporelles de travail
    Les ressorts sociaux de la disponibilité temporelle
Emploi, temps sociaux et genre
    La féminisation de l’emploi
    Le temps de travail des femmes
    Partage inégal du travail domestique et parental
    Temps sociaux et genre
DEUXIEME PARTIE – L’expérience temporelle des salariés
INTRODUCTION – Temps professionnels et temporalités sociales
Une recherche comparative auprès des cadres de la banque,
des infirmières hospitalières et des ouvrier(ère)s du nettoyage
    Temps professionnels
    Les temporalités sociales
    Les référentiels temporels
    Une enquête comparative auprès de trois groupes professionnels
CHAPITRE I. – Les cadres de la banque
Le système d’emploi bancaire
    La restructuration des secteurs financiers
    La révision des marchés internes
    Les cadres dans l’emploi bancaire
L’organisation temporelle de la banque
    Régulation du temps de travail
    Les temps professionnels institués chez [Banque]
    Les référentiels temporels de la négociation collective
Temps professionnels et vie privée dans le secteur bancaire
    Les temps de travail effectifs
    Disponibilité au travail et articulation des temps sociaux
L’expérience temporelle des cadres de la banque
    Le temps des agences
    Le temps de l’administration
       Le temps de la socialisation
       Le temps des désillusions
La disponibilité temporelle « corporative » des cadres
CHAPITRE II. – Les infirmières hospitalières
Le cadre temporel de l’activité
    Régulation du temps de travail
    Gestion des horaires dans les unités de soins
       Décentralisation de la gestion des horaires
       Le cadre des unités de soins
       Modalités complémentaires d’ajustement de la main-d’œuvre
    Les référentiels temporels de la négociation collective
Emploi et temps de travail des infirmières
    Le travail à temps partiel
L’expérience temporelle des infirmières
    Le temps de la socialisation
    L’organisation du travail en continu
       Le jour : alternance des horaires du matin et de l’après-midi
       Les « veilleuses » : travail concentré à horaires fixes
       Le travail du week-end
    Jours de congés
    Le déroulement de la journée de travail : le temps « au » travail
La disponibilité temporelle « professionnelle » des infirmières
CHAPITRE III. – Les ouvrier(ère)s du nettoyage
Emploi et conditions de travail
    Travail à temps partiel
    Une forte mobilité de l’emploi
    Une relation de travail « triangulaire »
L’organisation temporelle de l’activité
    Prééminence du secteur sur l’entreprise
       Classification des fonctions et salaires horaires minima
       Le fonds social sectoriel
       Reprise du personnel suite à un transfert d’un contrat d’entretien
    L’entreprise et le chantier : l’irruption du client dans la relation de travail
       Le chantier et l’horaire coupé
       Le contrat de travail
    Les référentiels temporels de la négociation collective
L’expérience temporelle des ouvrier(ère)s du nettoyage
    Les temps du chantier
       Les bureaux d’une administration bancaire
       Un établissement scolaire
       Un réseau de transport urbain
    Une difficile articulation des temps sociaux
       L’horaire coupé
       Renoncement au temps plein
       Pluriactivité
       Le chômage économique : modulation de la charge de travail sur l’année
    Une intégration « laborieuse » et des relations de travail conflictuelles
       Un choix par défaut
       Le mépris du « client »
       Les aléas des transferts de chantiers
       Gestion du personnel à coup d’avertissements
       ou le management par la peur
La disponibilité temporelle « de subsistance »
des ouvier(ère)s du nettoyage
CHAPITRE IV. – Les divisions du social par le temps
Les rapports entre temps et salaire
Les rapports entre temps de travail et hors travail
Les ressorts sociaux de la disponibilité temporelle
Polarisation des régimes temporels de travail
Conclusions
Bibliographie

Excerpt


Introduction