Downloads

L’Union européenne : la fin d’une crise ?


First Edition

Les chercheurs et professeurs de l’Institut d’Études européennes de l’ULB se sont penchés sur la phase critique traversée par l’Europe en 2005 et sur son avenir dans un monde globalisé. Read More

Le rejet de la ratification du traité constitutionnel par les référendums organisés en France et aux Pays-Bas a fait l’effet d’un véritable séisme. L’avenir de l’Union européenne lui-même s’est trouvé au cœur de la tourmente. La question de la fin du processus d’unification européenne, de la mort de l’union politique a même été posée. C’est sur ce fond de « crise » que se sont tenues les célébrations du cinquantième anniversaire du traité de Rome. De nouveaux développements sont intervenus depuis. Le Conseil européen de juin 2007 à Bruxelles a permis le lancement d’une nouvelle conférence intergouvernementale, laquelle a débouché sur la signature du traité de Lisbonne, le 13 décembre 2007. Il s’agit là d’un fait d’une importance majeure, qui devrait donner un nouveau souffle à l’Europe. Mais l’Union européenne est-elle pour autant sortie de la « crise » ? L’entrée en vigueur du nouveau traité, prévue pour janvier 2009, devra en tout cas surmonter l’écueil d’un nouveau non lors du référendum irlandais. Et au-delà de ce traité, de nombreuses interrogations demeurent, qu’il faut se garder de minimiser. Comment convient-il de situer cette phase dans son contexte de longue durée et dans le cadre international ? Quelles en sont les origines et les raisons profondes ? Quelle en est la nature exacte ? Comment la dépasser ?

Ces questions sont au cœur de l’ouvrage collectif dirigé par Paul Magnette et Anne Weyembergh. De nature pluridisciplinaire, il rassemble les contributions de professeurs et chercheurs de l’Institut d’Etudes européennes de l’Université libre de Bruxelles ainsi que de certains de ses collaborateurs les plus proches.

Les auteurs sont politologues, juristes, historiens ou économistes. Les angles d’approche, les points de vue, les interprétations et les analyses sont variés.

Le volume se compose de trois parties. La première est relative à la phase critique traversée par l’Europe, à ses caractéristiques, à sa nature. La deuxième traite de l’Europe dans un monde globalisé : il y est question de sa puissance et de son impuissance face à la mondialisation. La troisième partie se concentre sur les aspects institutionnels de l’Union européenne.


Paperback - In French 25.00 €
Info Purchase this book on the website of our partner

Specifications


Publisher
Éditions de l'Université de Bruxelles
Edited by
Paul Magnette, Anne Weyembergh,
Introduction by
Paul Magnette, Anne Weyembergh,
Contributions by
Pieter Lagrou, François Foret, Vivien A. Schmidt, Justine Lacroix, Denis Duez, Mario Telò, Barbara Delcourt, Micael Castanheira, Janine Goetschy, Marianne Dony, Olivier Costa, Paul Magnette, Emmanuelle Bribosia, Serge de Biolley, Anne Weyembergh, Laurent Scheek, Luca Barani,
Afterword by
Jean-Victor Louis,
Collection
European Studies
ISSN
13780352
Language
French
Publisher Category
Publishers own classification > Business & Economics
Publisher Category
Publishers own classification > Law
Publisher Category
Publishers own classification > Political Science
BISAC Subject Heading
LAW000000 LAW
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3259 DROIT
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: Law: study and revision guides

Paperback


Publication Date
27 August 2007
ISBN-13
978-2-8004-1392-1
Extent
Main content page count : 296
Code
1392
Dimensions
160 x 240 x 23 cm
Weight
526 grams
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


Remerciements
Présentation | Ramona COMAN et Justine LACROIX
PARTIE I – Identités, partis et valeurs
Les résistances à l’Europe au prisme de la sociologie historique de Norbert Elias |
Florence DELMOTTE
Euroscepticisme ou euro-indifférence ?
La sociologie historique comme cadre théorique
L’État et la nation, avant et après
La résistance de l’habitus national en question
Conclusion. De quelques impasses de la sociologie historique d’Elias
Les résistances partisanes à l’intégration européenne Un objet de comparaison à consolider |
Antoine ROGER
Des résistances provoquées par la dégénérescence des partis politiques
Des résistances provoquées par la délégitimation des partis politiques
Conclusion
La contestation des « nouvelles politiques » de l’Union : un indicateur de clivages axiologiques
dans les positionnements partisans sur l’Union européenne ? | Cécile LECONTE
Les contestations de la politique de lutte contre les discriminations
Les contestations des politiques d’immigration et d’asile
Conclusion
PARTIE II – La Grande-Bretagne et les pays du Nord
Is British Euroscepticism still unique? National exceptionalism in comparative perspective |
Robert HARMSEN
Introduction
Problematising Euroscepticism
Discursive framing
Partisan structuring
Conclusion
Nordicité et euroscepticisme | Michel HASTINGS
Les cadres d’énonciation de l’euroscepticisme
Fragments d’un discours eurosceptique
Euroscepticismes et résiliences culturelles
PARTIE III – Les pays fondateurs
Resistance to Europe as a carrier of mass-elite incongruence. The case of the Netherlands |
Harmen BINNEMA & Ben CRUM
Introduction: The Dutch ‘nee’ as an analytical inroad into Euroscepticism
The oligopolist nature of mass-elite relations in the Netherlands
Structure and dynamics of elite-positioning on European integration
The Public and the Constitution
Discussion: mass-elite incongruence in the 2005 referendum
La faute à Rousseau ? Les conditions d’activation de quatre idéologies critiques de la construction
européenne en France | Olivier ROZENBERG
L’europhobie du Front national
Le souverainisme
Le localisme ruraliste
L’antilibéralisme altermondialiste
Une Europe sans corps ni tête. La pensée française après le 29 mai | Justine LACROIX
« Une Europe sans corps »
Une Europe « sans tête » ?
Conclusion : entre Europe et nation
Les variantes idéologiques des oppositions à l’Union européenne en Allemagne | Sophie HEINE
Introduction
Présentation et critique des typologies de l’euroscepticisme
Contexte général de l’euroscepticisme en Allemagne
Les discours de remise en cause radicale de l’Union européenne en Allemagne
Les partis d’extrême droite
Conclusion
Addressing Europe: How domestic actors perceive European Institutions and how they try to
influence them.The Italian case in comparative perspective |
Donatella DELLA PORTA and Manuela CAIANI
Introduction
Support for Europe in claim making
Insiders or outsiders? How strategies change when we want to influence Europe
Transnational networks
Facing Europe: some concluding observations
Les réticences à l’Europe dans un pays europhile. Le cas de la Belgique |
Jean-Benoit PILET et Emilie VAN HAUTE
Introduction
L’européanisation de l’idéologie partisane
Le rapport des partis belges à l’intégration européenne
Européanisation et euroscepticisme
Conclusion
PARTIE IV – Les pays d’Europe centrale et orientale
The new Member States: from europhobia to euroscepticism | Karen HENDERSON
Introduction
The pre-accession agenda
The accession period
The post-accession agenda
Conclusion
Les résistances à l’Europe en Roumanie | Ramona COMAN
L’attitude des partis politiques roumains face à l’intégration européenne
L’attitude des partis face à la transformation des politiques publiques
dans le contexte de l’adhésion. Un euroscepticisme des actes ?
L’attitude de la population face à l’adhésion à l’Union européenne
et à l’impact de l’intégration sur les politiques nationales
Conclusions
Euroscepticism in Estonia: a pre- and post-accession divide? | Vello PETTAI
Euroscepticism in public opinion
Party politics and Euroscepticism
Conclusion
Liste des auteurs

Excerpt


Introduction