Téléchargements

Poètes noirs d'Arabie

Une anthologie (VIe-XIIe siècle)
Première édition

Selon Ibn Khaldūn, la poésie constituait « les archives des Arabes, leur science, leur Histoire et leur sagesse. » Parmi les poètes passés à la postérité, quelques-uns revendiquaient fièrement leurs origines africaines, souvent associées à la servitude. Ce livre vous fera découvrir leurs vers, véritable témoignage de leur condition sociale. Lire la suite

La poésie a toujours été l'art privilégié des Arabes – selon Ibn Khaldūn, le célèbre historien du 14e siècle, elle constituait même « leurs archives, renfermant leur science, leur Histoire et leur sagesse. » Parmi la longue liste de leurs poètes passés à la postérité, depuis la période préislamique jusqu'au Moyen-Âge, quelques-uns revendiquaient fièrement leur teint noir, parfois associé à leur bédouinité, mais surtout à leurs origines africaines. En effet, le monde arabe a de tout temps été en contact avec l'Ethiopie d'abord, le reste de l’Afrique ensuite. Ce livre vous fera découvrir les vers de poètes célèbres comme 'Antara ibn Shaddād – valeureux guerrier d’avant l’islam, fils d’une esclave éthiopienne devenu quelques siècles plus tard le héros d’une grande épopée – et de poètes moins connus comme Sulayk le brigand, voire anonymes, mêlant poésie guerrière et poésie d’amour, louange et satire, amertume et fierté, résilience et résistance.

Au-delà de leur indéniable beauté, ces poèmes – allant de quelques vers seulement à de véritables odes – constituent un réel témoignage de l’intérieur à propos de la condition sociale des Africains dans la société arabe à travers les siècles, les séquelles de l’esclavage étant l’un des sujets qu’ils abordent de manière récurrente, sans pour autant s’y limiter. D’une certaine manière, ils répondent aux autres poètes qui tantôt les moquent, tantôt les vantent, en créant leur propre sensibilité, leurs propres métaphores, leur propre humour.


Livre broché - En français 21,00 €
Info Acheter cet ouvrage sur le site de notre partenaire

Spécifications


Éditeur
Éditions de l'Université de Bruxelles
Auteur
Xavier Luffin,
Collection
Metaphrasis
ISSN
27365573
Langue
français
Mots clés
Afrique, Esclavage, Langue arabe, Poésie classique, Racisme
BISAC Subject Heading
HIS026000 HISTORY / Middle East > LIT014000 LITERARY CRITICISM / Poetry > POE013000 POETRY / Middle Eastern
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3377 HISTOIRE > 3435 LITTÉRATURE GENERALE > 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Date de première publication du titre
29 avril 2021
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Textes anciens, classiques et médiévaux
Classification thématique Thema: Anthologies de poésie (auteurs différents)
Classification thématique Thema: Etudes littéraires : poésie et poètes
Type d'ouvrage
Monographie

Livre broché


Date de publication
29 avril 2021
ISBN-13
978-2-8004-1753-0
Ampleur
Nombre absolu de pages : 154
Code interne
1753
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


avatar

Independent Arabia

- Independent Arabia 2 juil. 2021
Source
Katia Tawil
X. Luffin, professeur et traducteur belge, présente en français une anthologie de poésie arabe dans laquelle il réunit les œuvres d'un certain nombre de poètes et de poétesses arabes noirs (…). Tout cela dans une seule anthologie, novatrice et unique en son genre (…). Les poètes cités se définissaient eux-mêmes en tant que noirs dans leur poésie, beaucoup y mentionnaient leur teint et l'influence de celui-ci dans leur vie et dans la société, abordant aussi la question de l’esclavage subi en raison de leur couleur de peau et de leur origine africaine (…). Le concept est ancien dans la tradition arabe, puisqu’une catégorie de poètes, appelée « les Corbeaux des Arabes », réunissait déjà anciennement certains de ces poètes (…). Quiconque s’intéresse à la poésie ancienne sait combien traduire celle-ci engendre de nombreux défis, la langue classique étant pleine de pièges, de termes rares, ou de mots devenus désuets dans la langue actuelle. (…). Par exemple, la couleur noire, appliquée à la peau, se traduit par de nombreux termes en arabe, montrant la richesse de la langue arabe et sa puissance sémantique et métaphorique, parfois jusque dans les noms des poètes eux-mêmes. 

avatar

Présentation du livre - Foire du livre de Bruxelles 2021

https://www.youtube.com/watch?v=nxCx-01MfQE