Téléchargements

Les députés européens et leur rôle

Sociologie interprétative des pratiques parlementaires
Première édition

Suite au renforcement de ses pouvoirs législatifs et de ses prérogatives en matière de nomination de la Commission, le Parlement européen se présente de plus en plus comme un véritable parlement. Lire la suite

L’assemblée formée par le Parlement européen est la seule institution communautaire issue du suffrage universel direct, mais elle souffre pourtant d’un déficit de visibilité et de légitimité, comme en témoigne le recul régulier de la participation électorale depuis 1979. La capacité de ses membres à représenter les citoyens apparaît ainsi comme un enjeu central pour la légitimation de l’Union européenne et la structuration d’un espace politique supranational.

Si les recherches sur les votes d’assemblée montrent que le clivage gauche-droite – calqué sur le modèle de la politique nationale – joue un rôle croissant dans l’organisation interne des débats, les pratiques individuelles des parlementaires restent mal connues dans leur diversité et dans leur hétérogénéité. En effet, les députés n’ont pas pour seule tâche de voter sur des directives ou des règlements au cours des séances plénières à Strasbourg : ils participent aux travaux de commissions parlementaires, adressent des questions à la Commission et au Conseil, organisent des auditions publiques, reçoivent des pétitions, contribuent aux débats politiques dans leurs partis, informent leurs électeurs des initiatives communautaires, etc.

Cet ensemble d’activités, qui constituent véritablement le travail de représentation, est au cœur du présent ouvrage. Comme le montre l’auteur, les comportements des députés européens, loin de s’uniformiser, obéissent à des logiques contrastées dont le concept sociologique de rôle est le mieux à même de rendre compte. Cinq types de rôle correspondant à des interprétations différentes de la fonction parlementaire européenne – l’animateur, le spécialiste, l’intermédiaire, le contestataire et le dilettante – sont mis au jour à partir d’entretiens avec 78 députés de 11 nationalités. S’inscrivant dans la perspective d’une sociologie interprétative, l’analyse s’attache à retracer les contours de ces rôles et à montrer qu’ils correspondent à des attitudes différenciées à l’égard de l’intégration européenne et à des trajectoires de carrière particulières.

La structuration de l’espace politique européen ne reproduit pas simplement des schémas nationaux préétablis : elle a sa logique propre qui dépend largement des modes d’investissement de l’Europe par des acteurs politiques rationnels.


Livre broché - En français 25,00 €
Info Acheter cet ouvrage sur le site de notre partenaire

Spécifications


Éditeur
Éditions de l'Université de Bruxelles
Auteur
Julien Navarro,
Collection
Études européennes
ISSN
13780352
Langue
français
Catégorie (éditeur)
> Science politique
BISAC Subject Heading
POL011000 POLITICAL SCIENCE / International Relations
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3283 SCIENCES POLITIQUES
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Processus et structure politique

Livre broché


Date de publication
20 avril 2009
ISBN-13
978-2-8004-1446-1
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 296
Code interne
1446
Format
160 x 240 x 15 cm
Poids
526 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


Introduction
Le Parlement européen comme objet d’étude
      De l’élection directe à l’émergence d’une élite européenne
      Le Parlement européen, simple forum ou assemblée la plus puissante du monde ?
      Efficacité organisationnelle et politisation croissante
Pour une approche sociologique des pratiques parlementaires
      L’Europe comme espace d’action politique
      Les députés européens à travers les pratiques de représentation
      Les dilemmes du travail parlementaire
Les rôles parlementaires et leur(s) interprétation(s)
      Les pratiques parlementaires saisies par les rôles
      Portée et limites de l’analyse des rôles parlementaires
      L’approche « motivationnelle » des rôles et la question de la rationalité
      Le choix d’un rôle : explication(s), interprétation(s)
Une étude de la 5e législature du Parlement européen
CHAPITRE I. – Les pratiques parlementaires en contexte
Les députés et l’arène parlementaire
      Le Parlement européen à l’épreuve de la méthode communautaire
      Le Parlement dans le processus décisionnel communautaire :
      l’invention d’un parlementarisme supranational
Hétérogénéité et incertitudes du mandat individuel des députés européens
      Des députés élus au suffrage direct
      Indépendance du mandat : proscription du mandat impératif et généralité du mandat
      Indemnités parlementaires et règles financières
L’organisation interne de l’Assemblée et les pratiques parlementaires
      La rationalisation du parlementarisme européen et ses limites
      La division du travail parlementaire
CHAPITRE II. – Le Parlement européen : à l’image des sociétés du Vieux Continent ?
Caractéristiques sociales et représentation : remarques préliminaires
      Principe d’équité et identification aux élites : la représentativité comme fin en soi
      Les élites politiques, révélateur de la structuration du système politique
      Une détermination sociologique des comportements ?
      Sélection des indicateurs pertinents
Sociographie du Parlement européen : traditions nationales, européanisation relative
      Âge : la prépondérance des quinquagénaires
      Le sexe : une féminisation relative
      Études, formation : la valorisation des titres universitaires
      La diversité des expériences professionnelles
      Cosmopolitisme et européanisation : des affinités électives ?
Expérience politique et ancienneté des eurodéputés
      L’expérience politique au niveau local, régional, national
      Le cumul « vertical » de fonctions politiques
      L’instabilité du personnel parlementaire européen
CHAPITRE III. – Les rôles au Parlement européen : une démarche interprétative
L’animateur – à la recherche d’un espace public communautaire
      L’animateur entre « grande » politique et politique « politicienne »
      L’intellectuel et l’organisateur
Le spécialiste – la politique « au détail »
      Influencer le processus décisionnel communautaire
      Législation et expertise
L’intermédiaire – priorité à la relation mandataire
      Jeter un pont entre l’Union européenne et les citoyens
      Prendre soin de ses électeurs et de sa circonscription
      Communiquer, être un pédagogue
Le contestataire – un rôle critique
Le dilettante – un type à part ?
CHAPITRE IV. – L’Europe en héritage ou l’Europe en apprentissage ?
      Les effets limités de la socialisation sur les rôles parlementaires
La socialisation primaire et professionnelle : des conséquences indémontrées
      Une « géographie » des rôles parlementaires ?
      Le sexe, l’âge et les rôles
      Les rôles expliqués par l’éducation et les études ?
      Socialisation professionnelle, cosmopolitisme et orientation de rôle
La socialisation institutionnelle : la théorie confrontée aux pratiques
      Les apports contrastés des travaux sur la socialisation au Parlement européen
      La socialisation parlementaire, un concept à élaborer
      Expérience politique et type de rôle
CHAPITRE V. – Entre logique de carrière et idéal européen : la rationalité des rôles
      parlementaires
Considérations théoriques sur les motivations et la rationalité
      Les incitations émotionnelles et l’explication des rôles parlementaires
      Des conséquences aux principes : une typologie des formes d’activité sociale
      L’effet des préférences sur les comportements
Les valeurs du rôle : les ambitions personnelles et les pratiques de représentation
      La diversité des motivations personnelles
      Choix du rôle et structure des opportunités stratégiques
      Trajectoires personnelles et choix d’un rôle
Le rôle des valeurs : l’Europe, la démocratie
      Le projet européen, le Parlement et les pratiques de représentation des députés
      Des rôles en accord avec les conceptions de la démocratie
Conclusion
Annexe méthodologique
Bibliographie sélective
Abréviations

Extrait


Introduction