Téléchargements

Politique des limites, limites de la politique

La place du droit dans la pensée de Hannah Arendt
Première édition

Cet ouvrage invite le lecteur à cheminer à travers l'œuvre exigeante de Hannah Arendt afin d’y découvrir une réflexion originale sur le droit. Lire la suite

En forçant un peu le trait, tout se passe comme si les abondantes lectures politiques et morales suscitées par l’œuvre de Hannah Arendt avaient conspiré à masquer sa philosophie du droit. Cet ouvrage s’efforce de rectifier une telle perspective, bien ancrée tant chez les spécialistes de la pensée politique que dans le grand public.

Le premier versant exploré, qualifié d’objectif et qui correspond à la première partie de l’étude, s’entend d’une analyse minutieuse des modèles que la philosophe s’est attachée à élaborer dans certains de ses livres les plus importants. Ces modèles ont en commun de renvoyer à des situations historiques exceptionnelles ayant mené soit à un enrichissement de notre conception et de notre expérience du lien entre droit et politique (l’Antiquité grecque et romaine, la Révolution américaine), soit à la destruction pure et simple de ces deux champs de l’activité humaine (le totalitarisme).

Dans la seconde partie de l’ouvrage, la focale se déplace en direction du pôle subjectif de l’œuvre étudiée. Vincent Lefebve y montre de quelle façon Arendt s’emploie à redéfinir les figures centrales de notre pensée politico-juridique que sont le sujet de droit, le juge et le citoyen à partir d’une observation attentive de situations existentielles limites, comme la crise des réfugiés et apatrides de l’entre-deux-guerres. Sont mobilisés, dans le cours de cette investigation, des thèmes aussi variés que les droits de l’homme, la justice pénale internationale, la portée politique du jugement ou encore la désobéissance civile.

Ces deux versants – objectif et subjectif – dessinent ensemble une conception inédite de l’articulation entre droit et politique qui n’implique ni une confusion entre ces deux sphères, ni la subordination de l’une à l’autre. Arendt pense la solidarité de principe entre droit et politique, fait du phénomène juridique la condition même de la liberté, ce qui la « contient » au double sens de ce qui la limite et de ce qui lui donne vie. C’est, en un mot, à la rencontre d’une authentique pensée politique du droit que nous convie ce livre, nous offrant ainsi les clés d’une compréhension nouvelle de diverses thématiques classiques, mais toujours actuelles, qui animent la recherche en philosophie du droit, comme la nature de la loi ou de la constitution, la source de la justice humaine ou encore le fondement de l’obéissance au droit.


Livre broché - En français 20,00 €
ePub Disponible chez ces revendeurs: Amazon Google Play Kobo
Info Acheter cet ouvrage sur le site de notre partenaire

Spécifications


Éditeur
Éditions de l'Université de Bruxelles
Auteur
Vincent Lefebve,
Collection
Philosophie et politique : généalogies et actualités
ISSN
2406369X
Langue
français
Catégorie (éditeur)
> Droit
Catégorie (éditeur)
> Philosophie
BISAC Subject Heading
PHI000000 PHILOSOPHY
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Philosophie

Livre broché


Date de publication
18 janvier 2016
ISBN-13
978-2-8004-1597-0
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 288
Code interne
1597
Format
160 x 240 x 14 cm
Poids
567 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

ePub


Date de publication
06 août 2019
ISBN-13
978-2-8004-1699-1
Contenu du produit
Text (eye-readable)
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 288
Code interne
1699
Epub-Édition accessible
Table of contents navigation
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


avatar

Compte rendu

- Droit & Société. 28 févr. 2017
Source
Sophie Schulze
https://ds.hypotheses.org/2431
"[...] cet ouvrage est une excellente synthèse de l'ensemble des réflexions arendtiennes où le droit est convoqué. L'analyse de l'œuvre de Hannah Arendt sous l'angle du droit en renouvelle profondément la lecture et s'avère d’une grande fécondité. Vincent Lefebve montre, avec beaucoup de talent, comment cette œuvre est tout entière traversée par une interrogation dense et très féconde sur les rapports entre droit et politique, le droit s’imposant comme un

avatar

Compte rendu

Source
Katia Genel
https://www.cairn.info/revue-francaise-de-science-
"L'originalité de l'ouvrage de Vincent Lefebve est de mettre au jour un aspect largement méconnu de la pensée de Hannah Arendt, sa philosophie du droit, qui ne se présente pas de façon explicite. […] la pensée d'Arendt – des aspects les plus originaux comme les remarques sur le sionisme aux plus connus comme les analyses critiques des droits de l'homme,  d'Eichmann ou de la désobéissance civile – se trouve réorganisée en une théorie inédite du droit en tant qu’il est

Sommaire


Remerciements
Liste des abréviations et remarques liminaires
Introduction générale
PREMIÈRE PARTIE – Politique des limites : les modèles politiques d’Arendt
CHAPITRE I. – Les paradigmes de l’Antiquité : le droit entre œuvre et action
1. Introduction
2. Contre le législateur-artisan
3. La question de la guerre
4. Qu’appelle-t-on agir ? La fragilité des affaires humaines
5. Les « remèdes » à la fragilité des affaires humaines
6. Le retour du refoulé ?
CHAPITRE II. – Le modèle républicain : le droit entre pouvoir et autorité
1. Introduction
2. La question sociale et la « poursuite du bonheur »
3. Constitutionalisme et fédéralisme
4. Autorité et fondation
5. La place du droit dans le modèle républicain d’Arendt
CHAPITRE III. – Le repoussoir totalitaire : le droit entre nouveauté et stabilité
1. Introduction
2. Le sort du droit et de la Constitution dans un régime totalitaire
3. Le totalitarisme : un régime sans précédent
4. Le totalitarisme réalise une forme supérieure de légalité
5. Le totalitarisme : un mouvement
6. La terreur : essence du régime totalitaire
7. Le totalitarisme comme abolition de l’espace politique
DEUXIÈME PARTIE – Limites de la politique. Penser le droit à partir de situations
existentielles limites
CHAPITRE IV. – La critique des droits de l’homme : penser l’« homme » des droits de l’homme
1. Introduction
2. Le constat politique d’Arendt
3. L’esclave, le criminel, le génie, le sauvage et l’animal
4. Le statut du droit aux droits
5. Le contenu du droit aux droits
6. De la nature humaine à la condition humaine
CHAPITRE V. – Le procès Eichmann : penser le juge
1. Introduction
2. Anatomie d’une controverse
3. Le verdict d’Arendt (I) : éloge de la justice
4. Le verdict d’Arendt (II) : critique du jugement de Jérusalem
5. La pensée
6. Le jugement
7. Qui est le juge ? Homère contre Hercule
CHAPITRE VI. – La désobéissance civile : penser le citoyen
1. Introduction
2. Désobéissance civile, objection de conscience et délinquance ordinaire
3. La question de l’« obéissance » à la loi
4. Le droit et l’esprit du jeu
5. Une proposition étonnante
Conclusion générale
Dix aphorismes sur la pensée du droit d’Arendt
Bibliographie

Extrait


Introduction