Téléchargements

Le XVIIIe, un siècle de décadence ?


Première édition

Préface de Valérie André

Alors que le dix-huitème siècle est souvent associé à l'optimisme des Lumières, les auteurs de ce volume ont voulu exposer sa face « décadente » affectant tous les domaines de la vie sociale et anticipant des bouleversements majeurs. Lire la suite

Sans doute peu de lecteurs du XXIe siècle répondraient-ils positivement à la question posée en tête de ce volume. Et le fait même de la formuler pourra paraître incongru à certains.

Ce serait ignorer, cependant, qu'en plein siècle des Lumières, de nombreuses voix se sont élevées afin de mettre en doute les progrès dont on se targuait généralement dans les différents domaines de la connaissance, des arts, ou de la littérature. Et ces voix n’émanaient pas que des anti-Philosophes, loin de là ! Dans le camp philosophique lui-même, en effet, les plus grands auteurs – Rousseau, bien sûr, mais aussi Voltaire ou Montesquieu, par exemple – n’ont pas manqué de comparer défavorablement leur propre époque aux précédentes, jugées plus fastes, plus sages, ou comme ayant fait preuve d’un goût plus sûr. L’Antiquité, cela va sans dire, se taille la part du lion dans ces flatteuses appréciations, mais aussi, notamment, un XVIIe siècle que l’éclat du Roi-Soleil nimbe encore d’un énorme prestige.

Tour à tour, tous les domaines de la vie sociale sont passés au crible par les censeurs des turpitudes du siècle : décadence des mœurs et de l’art de gouverner, laxisme des couvents, recul de la musique religieuse « inspirée » devant un art désormais voué au seul plaisir, vogue dangereuse du « trop facile » roman, utopies aventureuses menaçant l’ordre social, etc. Face à ce constat plutôt inquiétant, nombreux sont les auteurs qui finissent par se résigner à imputer aux "lois de l’histoire", ou même parfois à celles de l’évolution de l’espèce humaine, cette "décadence" somme toute inévitable puisqu’elle se trouve en germe dans tous les apogées. On se convainc par conséquent, en lisant ce volume, que derrière le masque optimiste des Lumières et le rêve qu’elles portent d’un avenir meilleur, les hommes du dix-huitième siècle pressentaient avec acuité, mais non sans trouble, l’approche d’une impasse sociétale qui allait bientôt conduire aux bouleversements que l’on sait.
Entre nostalgie d’un passé déjà révolu et anticipations audacieuses d’un futur encore espéré, la tension était manifestement devenue trop forte. À l’appel du Groupe d’étude du XVIIIe siècle de l’Université libre de Bruxelles, une quinzaine de chercheurs belges, français et italiens se sont penchés sur ce thème, sans doute trop peu étudié jusqu’à présent.


Livre broché - En français 23,00 €
Info Acheter cet ouvrage sur le site de notre partenaire

Spécifications


Éditeur
Éditions de l'Université de Bruxelles
Édité par
Valérie André, Bruno Bernard,
Préface de
Valérie André,
Contributions de
Valérie André, Benoît De Baere, Thierry Favier, Andrea Gatti, Jan Herman, Nathalie Kremer, Tanguy L'Aminot, Christophe Loir, Didier Masseau, Fabrice Preyat, Alexandre Stroev, Sylvie Thorel-Cailleteau, Olivier Vanderhaeghen, Christophe Van Staen, Laurent Versini, Maria Giuseppina Vitali-Volant,
Revue
Études sur le XVIIIe siècle
ISSN
07721358
Langue
français
Site web ressource
Oapen.org
Catégorie (éditeur)
> Histoire
Catégorie (éditeur)
> Langue(s) & Littérature(s)
BISAC Subject Heading
HIS037050 HISTORY / Modern / 18th Century
Code publique Onix
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 )
3377 HISTOIRE
Subject Scheme Identifier Code
Classification thématique Thema: Histoire de l’Europe

Livre broché


Date de publication
23 octobre 2006
ISBN-13
978-2-8004-1383-9
Ampleur
Nombre de pages de contenu principal : 224
Code interne
1383
Format
160 x 240 x 16 cm
Poids
413 grammes
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Livres Aperçu


Sommaire


Préface | Valérie ANDRÉ
Montesquieu et la hantise de la décadence | Laurent VERSINI
« Quand les muses se font épicuriennes ». Décadence du goût et valorisation du naturel dans le discours sur le roman au XVIIIe siècle | Jan HERMAN et Nathalie KREMER
Émile, un décadent au sein de la décadence | Tanguy L'AMINOT
Le sacre de la haine. Dégénérescence et mise à mort chez Jean-Jacques Rousseau | Christophe VAN STAEN
Des savanes noyées de la Guyane aux soleils de verdure de l'Île-de-France : nature, ruine et décadence dans l'œuvre de Buffon | Benoît DE BAERE
L’idée de décadence à la fin de l’Ancien Régime : enjeu d’une polémique ou inquiétude partagée ? | Didier MASSEAU
Critique apologétique de la décadence et religion du goût. La dégénérescence des lettres chez Caraccioli et Rigoley de Juvigny | Fabrice PREYAT
Décadence et discours sur la décadence du clergé régulier dans les Pays-Bas autrichiens au siècle des Lumières | Olivier VANDERHAEGHEN
« Sous l’apparence du plaisir… » Morale et religion dans le discours sur le Grand Motet au XVIIIe siècle | Thierry FAVIER
Le discours sur la décadence artistique dans les Pays-Bas autrichiens durant la seconde moitié du XVIIIe siècle | Christophe LOIR
Winckelmann, la décadence de la grâce | Sylvie THOREL-CAILLETEAU
La fureur polémique d’Aristarco Scannabue (alias Giuseppe Baretti, Turin 1719 – Londres 1789) protagoniste de La Frusta letteraria Un témoignage de la crise des Lumières italiennes | Maria G. VITALI-VOLANT
Decadence as a Palindrome: Eighteenth-Century England | Andrea GATTI
L’idée de la transmigration des arts au XVIIIe siècle et la destinée de la Russie | Alexandre STROEV
Index
Liste des auteurs