Marcel Brion

La double ascendance – provençale et irlandaise – de Marcel Brion explique peut-être son intérêt, à la fois pour les civilisations méditerranéennes (Léonard de Vinci, Laurent le Magnifique, La résurrection des villes mortes, etc.) et son attrait pour les cultures celte et germanique (L'Allemagne romantique, 4 vol., Goethe, Robert Schumann). D'où, sans doute aussi, ses dons de conteur fantas­tique qui confèrent à ses romans et nouvelles une tonalité rare dans la littéra­ture de langue française. Marcel Brion avait été élu à l'Académie française en 1964. Il a reçu le prix du prince de Monaco et le prix national des Lettres. Il est mort en 1984.

Partager

Titres avec la participation de Marcel Brion