Les Éditions de l'université de Bruxelles œuvrent à la diffusion de savoirs d'excellence. Pour cela, une gouvernance à plusieurs niveaux a été mise en place: le Président des Editions, qui évalue chaque proposition; le comité éditorial, qui rassemble les directeurs de nos collections et qui garantit la ligne générale des Éditions ; le comité scientifique de chaque collection; les évaluateurs.

Aux EUB, quasi tous les manuscrits sont publiés dans une collection aux contours disciplinaires bien définis (histoire, science politique, études de genres, études des religions, etc.)

La procédure d'évaluation des manuscrits :

Chaque proposition d'ouvrage soumise aux Éditions inclut un résumé, une table des matières, et une description générale de l’ouvrage et de ses caractéristiques techniques. L’éditeur/l’éditrice envoie cette proposition au directeur de collection concerné qui évalue ces premiers documents et donne son accord de principe. En parallèle, cette proposition est adressée au comité éditorial pour évaluation.

Une fois ce double accord de principe reçu, nous demandons le manuscrit complet à l’auteur et entamons l’évaluation du manuscrit. Le directeur de collection suggère les noms de collègues belges ou internationaux, experts dans le domaine traité. Les évaluateurs sont généralement au nombre de deux. Ils disposent de huit semaines pour remettre leur rapport sur le manuscrit. Ils ne connaissent pas l’identité de l’auteur. Une fois les rapports reçus, le directeur de collection et les Éditions les examinent et les font parvenir à l’auteur, en effaçant également les identités. L’évaluation se fait en double aveugle. Le rapport porte sur la qualité générale du manuscrit, la méthodologie, la structure du livre, la valeur ajoutée du manuscrit, les qualités linguistiques et stylistiques.

Lorsque les évaluateurs sont favorables à la publication, et ne préconisent pas de changement, le manuscrit peut entrer en fabrication. Si les deux rapports sont négatifs alors la proposition est rejetée. Si les rapports ne concordent pas du tout, un troisième évaluateur est sollicité. Lorsque les évaluateurs demandent des changements et des améliorations, l’auteur envoie une nouvelle version du manuscrit ainsi qu’un document expliquant les changements opérés. Une fois approuvée par les évaluateurs, cette nouvelle version entre en fabrication.

Il peut arriver que les directeurs de collection contactent les évaluateurs directement. Dans ce cas, les Éditions sont tenues informées du processus à chaque étape et reçoivent copie des rapports.  

Pour remercier nos évaluateurs, nous leur offrons trois titres de leur choix dans le catalogue, en plus du livre évalué qu’ils recevront à sa parution.