Downloads

Pour une éducation postnationale


First Edition

Philosophie, psychologie, sciences sociales et politiques sont convoquées pour une réflexion sur l'éducation. La crise de l’École, le malaise de l’Université, ainsi que le défi de l’Europe en construction, situent l’urgence d’une critique qui ne saurait être efficace qu’en se réappropriant le riche héritage de l’histoire de la pensée en la matière. Read More

Avant les sciences de l'éducation, et avant les percées réalisées par l’épistémologie génétique, la psychologie du développement et les théories de l’apprentissage, il y a la philosophie des Lumières : Vico, Rousseau, Condorcet, d’Alembert, Kant... Leur humanisme les portait naturellement à inscrire la question pédagogique dans l’horizon d’une réflexion sur la civilisation, dont l’idée d’humanité n’est jamais absente.

D’où se dégagea la perspective cosmopolitique dont, aujourd’hui seulement, nous commençons d’entrevoir une application possible, un concept opératoire, avec la "question européenne", tandis que se précisent les enjeux : outre la distinction rousseauiste entre éducation privée, "négative", et éducation publique, c’est aussi et peut-être surtout la distinction kantienne entre éducation nationale et éducation publique, "cosmopolitique", qui revêt une actualité tout à fait singulière avec le thème d’une éducation postnationale. Il n’y va pas simplement d’un hypothétique projet d’éducation mené à l’échelle quasi continentale de l’Union européenne, mais bien plutôt d’un profil d’enseignement qui soit approprié aux exigences nouvelles d’un monde pluriel, exigences d’une nouvelle "décentration", où la reconnaissance de l’autre doit s’approfondir dans une reconnaissance de soi dans l’autre.

Les philosophes du XVIIIe siècle en avaient introduit l’idée. Mais les réquisits relatifs aux structures de la personnalité, aux logiques de l’apprentissage et aux formes évolutives du jugement moral n’en furent dégagés que plus tard, au XXe siècle. Les travaux de Piaget, Kohlberg, Vygotski, constituent à cet égard la référence obligée d’une réflexion philosophique éclairée par les sciences positives. Encore faut-il "contextualiser" politiquement cette réflexion, prendre la mesure du nouveau paysage qui se met en place avec la construction européenne. Que peut-on en attendre, en ce qui concerne le destin de la démocratie ?

L’actualité politique se laisse ainsi informer dans une réflexion qui, associant philosophie et sciences empiriques, aiderait à préciser ce que nous pouvons et devons vouloir pour les générations futures.


Paperback - In French 24.00 €
Buy
Info Purchase this book on the website of our partner

Specifications


Publisher
Éditions de l'Université de Bruxelles
Edited by
Jean-Marc Ferry, Boris Libois,
Foreword by
Jean-Marc Ferry,
Contributions by
Robert Legros, Philippe Raynaud, Francis Cheneval, Roger Monjo, Jean-Louis Genard, Claudine Leleux, Jean-Paul Bronckart, Nathalie Zaccaï-Reyners, Paul Magnette, Jean-Louis Quermonne, Boris Libois, Karl-Otto Apel,
Language
French
Publisher Category
Publishers own classification > Philosophy
Publisher Category
Publishers own classification > Political Science
Publisher Category
Publishers own classification > Psychology & Education
Publisher Category
Publishers own classification > Sociology & Anthropology
BISAC Subject Heading
PHI034000 PHILOSOPHY / Social
Onix Audience Codes
06 Professional and scholarly
CLIL (Version 2013-2019)
3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Subject Scheme Identifier Code
Thema subject category: Social & political philosophy

Paperback


Publication Date
07 April 2003
ISBN-13
978-2-8004-1308-2
Extent
Main content page count : 266
Code
1308
Dimensions
160 x 240 x 22 cm
Weight
488 grams
ONIX XML
Version 2.1, Version 3

Google Book Preview


Contents


 

Présentation | Jean-Marc FERRY
PREMIÈRE PARTIE – Éducation et formation : l'héritage des lumières
L'humanisme comme origine de l’esprit démocratique | Robert LEGROS
L’éducation et la dialectique des Lumières | Philippe RAYNAUD
Éducation nationale, éducation cosmopolitique : regards sur Rousseau et Kant | Francis CHENEVAL
L’école entre histoire et justice. Pour une approche historique de la question de la justice appliquée aux politiques éducatives en France | Roger MONJO
DEUXIÈME PARTIE – L’apprentissage chez l’enfant : approches théoriques
La naissance de la théorie du développement moral de Jean Piaget | Jean-Louis GENARD
Théorie du développement moral chez Lawrence Kohlberg et ses critiques (Gilligan et Habermas) | Claudine LELEUX
Constructivisme piagétien et interactionnisme vygotskien. Leurs apports à une conception des apprentissages et de la formation | Jean-Paul BRONCKART
La formation des concepts et l’usage sémiotique du langage. Une lecture de Vygotski | Nathalie ZACCAÏ-REYNERS
TROISIÈME PARTIE – L’éducation au défi de l’Europe
Comment démocratiser l’Europe ? | Paul MAGNETTE
Cosmopolitisme et fédéralisme Esquisse d’une interrogation à propos de l’avenir de l’Union européenne | Jean-Louis QUERMONNE
L’idée cosmopolitique et son actualité. Inflexions européennes | Francis CHENEVAL
Éducation publique et patriotisme constitutionnel. Éléments pour un concept philosophique d’éducation | Boris LIBOIS
QUATRIÈME PARTIE – La philosophie de l’éducation à la lumière d’une herméneutique transcendantale
« De nostri temporis studiorum ratione » ou le principe transcendantal-herméneutique de l’auto-appropriation comme ratio de la culture philosophique (quasi cartésienne) et des sciences humaines (quasi vichiennes) de notre temps | Karl-Otto APEL
Présentation des auteurs

Excerpt


Introduction